mardi 22 juillet 2014

A Cuban Diary #10: Our Last Day in Cuba



Apprécier un instant de solitude.

Les pieds enfouis dans le sable, de l'eau tiède jusque sous le menton. 

Se laisser balloter par une houle paresseuse et de minute en minute voir le soleil embraser le ciel en longues balafres rougeoyantes, les nuages prendre des teintes violacées et le bleu de l'océan tourner au gris acier. 

Contempler le vol lent de ces grands oiseaux à la gorge gonflée qui viennent parfois s'effondrer sur les flots. 




jeudi 17 juillet 2014

A Cuban Diary #9: Natural Pool




L'eau y est d'un vert profond, incroyablement fraîche et légère après deux heures passées à cheval sous le soleil. Qu'importe que nous soyons parties tôt dans la matinée; dès neuf heure le soleil semble déjà à son zénith et il n'y a rien, pas un souffle de vent.

De minuscules poissons viennent se frotter aux algues qui tapissent les roches qui bordent ce bassin naturel; et une ombre ou le moindre geste les effraie.

L'eau s'enfonce sous une voûte rocheuse qui lui fait un écrin de calcaire dentelé, ciselé par les ans. Piquer une tête dans l'eau froide depuis le haut des rochers, se couvrir de chair de poule et contempler la voûte en faisant la planche, les cheveux étalés en corolle. Fouler le fond couvert d'algues rases et douces comme du velours.

En sortant s'ébrouer et se chauffer les pieds sur les pierres brûlantes de soleil. 

photo par Alexia Auzon