dimanche 13 octobre 2013

Life at midd #4 - un dimanche après-midi comme un autre


Aaaah ne me haïssez pas trop vite, vous savez bien que la neige le brouillard et le vent seront bientôt à ma porte aussi. En attendant vous m'excuserez pour toutes ces photos de feuilles, mais personnellement, je ne m'en lasse pas. Je vis dans un décor de rêve, et puis c'est tout.

Alors c'est vrai qu'à Middlebury, on vit un peu dans une bulle. C'est tout petit, c'est mignon, il y a trois rues, 2,000 étudiants et des retraités qui mangent du quinoa et font du yoga. J'exagère un peu, mais pas tant que ça. Tout le monde est beau (j'entends mince), bien élevé, et intelligent.

Sur le papier, c'est très bien tout ça mais rien de très très excitant, il faut bien l'admettre.

Sauf qu'en fait, je me plais énormément ici. Je me verrais mal y passer quatre ans (d'ailleurs, la plupart des étudiants partent à l'étranger en troisième année), mais pour l'instant je profite à fond.

Je dors mieux et plus, mon horloge biologique est heureuse. Je n'ai pas ou presque pas besoin de faire mes devoirs dans l'urgence, donc pas de stress. Bon, pas de chapitre sur les repas parce que franchement il y a de quoi manger équilibré mais je ne suis pas un très bon exemple (mais il y a toujours les pilates ou la danse ; et puis j'ai acheté une balance).

Et évidemment il y a toujours pleins de choses à faire. Il y a les soirées Beer Pong de Kappa Delta Rho, l'une des social houses*. Les match de foot ou de volley à aller voir, une représentation du club d'impro ou a capella, un concert**, les Free Movie Nights du vendredi***, les sauvages soirées du samedi un peu partout sur le campus. 

Tout est prévu pour que tout le monde y trouve son compte. En bref, ils ont tout compris, et je parie que le Taux d'Épanouissement et de Bien-Être Bruts de Middlebury est supérieur à tous ceux de tous les campus du monde entier.



P.S : Preuve qu'ils ont tout compris ? Le samedi et le dimanche, il n'y a ni petit-déjeuner ni déjeuner. Non, il y a Brunch. J'estime qu'il s'agit là d'une preuve suffisante que tout a bien été mis en place pour le plus grand bonheur des étudiants. 

P.P.S : Le titre est mensonger, les photos ont été prises samedi. Le dimanche, je fais la sieste, mon ménage et mes lessive, mais bizarrement je me suis dit que ça attirerait un peu moins votre attention.



-------------------------------



* Il n'y a plus de fraternités à Middlebury College depuis une quinzaine d'année, elles ont été remplacé par les social houses. Qui portent toujours le nom des fraternités, vivent dans les maisons des fraternités, et ont le même fonctionnement que les fraternités. Allez comprendre. 

** Je suis allée voir Angelique Kidjo il y a deux semaines, et c'était g-é-n-i-a-l

*** De Monstre Academy à la comédie lycéenne en passant par le film d'auteur. Il n'y a pas de gros cinéma ici, à peine une salle de type Arts et Essais en ville, alors le College compense avec des projections gratuites tous les vendredi. J'habitais près d'un cinéma l'an dernier, ça me manque énormément alors je ne les rate quasiment jamais!










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire