lundi 2 décembre 2013

The Chicago Diary


Et revoilà le chat! 

Vous pouvez constater du même coup qu'il est un peu poussiéreux ; ce qui doit sans doute expliquer pourquoi j'ai passé une partie du week-end les yeux larmoyants et le nez dégoulinant. 

J'ai donc eu l'occasion de retrouver de vieux amis ; mince, tout ça ne nous rajeunit pas! 

Ça, ainsi que le repas de Thanksgiving. Et croyez-moi, il n'y a rien de meilleur que le repas de Thanksgiving (à part peut-être le repas de Noël, faut pas trop pousser non plus). 

Les dindes géantes juste sorties du four et toutes dorées, la purée de pomme de terre pleine de beurre, les patates douces qui fondent sous la langue, le goût acidulé des cranberries... et les multiples desserts. 

La tarte à la citrouille (très étrange pour qui n'y a jamais goûté ; mais on s'y habitue et au final on adore), celle aux pommes et à la cannelle (j'adoooore la cannelle ; un jour il faudra que je consacre un article à ma passion pour la cannelle), et les cookies aux pépites de chocolat, et, et - et voilà il y a de quoi en tomber à la renverse. 

Thanksgiving marque aussi le coup d'envoi pour les décorations de Noël, les actions caricatives de Noël (spéciale dédicace à l'Armée du Salut et à ses clochettes qui mettent tout de suite dans l'ambiance), la frénésie d'achat des cadeaux de Noël ; et tout ce qui a un rapport avec Noël en général.

Dans les photos ci-dessous vous trouverez en vrac une vitrine de chez Tiffany's, le sapin de Noël de Bloomingdale's, Chicago de jour, Chicago de nuit, des illuminations de Noël, un marché de Noël ; bref Noël était partout, vous l'aurez compris. Ce qui me convient parfaitement.

J'avais oublié à quel point j'adorais cette ville ; son architecture démentielle, la frénésie d'un jour de  grand shopping, ses avenues interminables balayées par le vent, sa démesure. 

Et Chicago de nuit, est tout bonnement à couper le souffle. 


Bonne journée à vous! 





















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire