mardi 4 mars 2014

FW #2 : Dior

Le Tailleur Bar a muté. Plus masculin, plus affûté et plus racé que jamais, il conjugue au présent la mythique silhouette New Look, étranglée à la taille. Surtout, la palette de couleurs déployée est implacable de justesse; mais audacieuse, toujours. Cette saison il n’y avait pas d’ 'évidence' chez Dior. Une étole fuchsia jetée en travers d’un rouge coquelicot surmonté d’un lie-de-vin. Les noirs et les gris, omniprésents, apprivoisent le bleu klein ou le jaune poussin. D’un manteau anthracite s’échappe un long gant bleu layette, qui remonte jusqu’au coude.



Ici et là, quelques laçages insolents achèvent de révéler le potentiel de séduction de la femme Dior, et ses multiples facettes. Effrontée et un brin moqueuse quand ils se font graphiques, blancs sur un manteau carbone; subtile lorsqu’ils enserrent délicatement la taille; incendiaires quand ils soulignent la ligne sensuelle d’une robe.




Volumes et coupes parfaites ; élégance, séduction, et audace. C’est l’équation que le belge Raf Simons a finalement remis sur le podium, après avoir passé ses premières saisons chez Dior à explorer sans trop y toucher le patrimoine de la prestigieuse maison parisienne. Pour mieux se l’approprier, assurément. L’ère post-Galliano a enfin un nouveau visage. 


photos: Style.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire