vendredi 6 juin 2014

A Cuban Diary #3: La Malecón


Voici la Malecón, avenue qui déroule ses kilomètres le long de l'océan. Écrasée de soleil, balayée par le vent.

Après être restées là deux heures durant à contempler l'eau qui léchait le pied du mur on en est reparties les yeux mi-clos, éblouis; et la peau brûlée et poisseuse du sel des embruns.

Ils disent qu'il faut voir la Malecón à la tombée de la nuit et ils ont bien raison; alors, l'eau s'assombrit et le soleil jette dedans ses derniers rayons et embrase le ciel.

Mais la Malecón au soleil de midi en décapotable et les cheveux fous, c'est par quelque phénomène voir le ciel s'étirer à l'infini. 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire