mercredi 4 juin 2014

A Cuban Diary #1: Les Américaines de la Havane


Se réveiller un matin dans une ville inconnue est un sentiments des plus étranges qui soient; forme d'excitation mêlée d'angoisse. 

Là dans ces rues étrangères les vieilles américaines, gros insectes brillants exhibant leur carrosserie hors du temps en bleu, rose ou vert pistache, parfois un rien bringuebalante, soulèvent la poussière du bitume brûlant. 

Là à ce croisement un rien - une lumière un peu vive, un grand coup de klaxon - vous agresse un petit peu.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire